Cette collection, créée en mai 2009, accueille des écrivains déjà publiés dans d’autres collections et de nouveaux écrivains. Elle s’adresse aux enfants du primaire et du début du collège, les textes pour adolescents étant publiés dans les collections Théâtre contemporain et Théâtre en traduction. Elle est aussi tout public.

Hématome(s)

ISBN : 978-2-84705-172-8
EAN : 9782847051728

12x17cm, 96 p., 9,50 €
3 enfants : 2 filles, 1 garçon
Ouvrage publié avec le soutien de l’Association Beaumarchais-SACD

2018

Garçon peureux et livré à lui-même, Tom promène son ennui sur la plage. Il y rencontre Ema, farouche et solitaire, qui vient d’emménager avec son père sur une île voisine encerclée par les marées. Et il y croise aussi Dilo, gamine intrépide et autoritaire, qui n’arrête pas de le bousculer sans qu’il ne réagisse.

Alors que Tom se lie d’amitié avec Ema et que l’école a repris, Dilo continue à rudoyer Tom mais aussi Ema qui l’intrigue. Tous trois forment une étrange bande, trois solitudes à la connivence brutale. Or, un jour, Ema disparaît.

Quelle complicité réunira les trois enfants ? Tom et Dilo réussiront-ils à sauver Ema des « griffes du dragon » ?

Ecrite du point de vue des enfants, la pièce fait appel au pouvoir de la suggestion et utilise le domaine du conte ou du manga pour que s’expriment, entre ce que l’on devine et ce que l’on voit, le courage et la parole des enfants.

Distinctions

Pièce sélectionnée par le comité de lecture de l’Association Beaumarchais-SACD en 2016.


Pièce soutenue par le collectif A mots découverts 2017.


Pièce lauréate de l’Aide à la Création d’Artcena en 2018.


Pièce lauréate des Journée de Lyon des Auteurs de Théâtre 2018.


Pièce lauréate du Prix jeunesse des Écrivains Associés du Théâtre (E.A.T) 2018 et sélectionnée par le comité de lecture jeunesse des E.A.T 2018.


Pièce sélectionnée par l’association AMLET en Mayenne. Résultat du concours « Les jeunes lisent du théâtre » en mai 2020 à Laval.


Pièce lauréate du prix Eclat de Cœurs 2021 organisé par le comité de lecture du Centre Dramatique Des Villages du Haut Vaucluse.

Extraits de presse

« Dans ce trio d’enfants, il y a Dilo, le jeunes fille intrépide, Tom, le garçon timide, et Ema, la nouvelle qui fascine les deux autres.

Ema est différente. Mystérieuse, elle parle peu et vit sur une île.

Après une chamaillerie entre Dilo et Tom, elle disparaît. Tom et Dilo partent à sa recherche.

Cette pièce est rythmée par la musicalité d’une langue aussi facétieuse que percutante. »

[Tiphaine Le Roy, Le Piccolo, décembre 2018]


« Un art consommé du double sens chez Stéphane Bientz fait qu’Ema et ses amis voient dans le personnage du père, alternativement, un malade animé d’une passion incestueuse et un dragon de conte de fées.

La délivrance d’Ema offre un Happy end pour la fillette, bien sûr, mais aussi pour Tom, son amoureux devenu un nouveau saint Michel terrassant le dragon. »

[Fanny Carel, La Revue des livres pour enfants, n°305, février 2019]


« l’imaginaire et la langue de Stéphane Bientz sont bien plus complexes, plus riches et plus inquiétants que ceux d’Enid Blyton. Comment parler au théâtre de la maltraitance enfantine, des pères abusifs – voire de la pédophilie ?

Par les images, et d’abord en montrant Ema, prostrée, attachée à sa poupée et à l’image maternelle, solitaire, enfant dont on perçoit la singularité, mais sans savoir à quoi l’attribuer.

Ensuite par le recours au conte et aux images du dragon incarnant le père, dragon qu’il faut terrasser par le pouvoir de la musique afin qu’il ne nuise plus.

Et la fin de la pièce entraine dans un univers merveilleux fait d’or et de pierres précieuses, de dragon et de cygne, permettant à Tom de se révéler comme garçon courageux et de rétablir l’harmonie. Tout est alors à réécrire, réinventer, recommencer entre les trois enfants. Et surtout par le recours au récit, qui laisse à chaque spectateur le pouvoir d’imaginer.

Le texte est écrit dans une langue particulièrement travaillée, poétique et inventive, moins dans le lexique que dans la syntaxe : répétitions, énumérations, reprises, ruptures.

Par ailleurs, les enfants se disent et se racontent autant qu’ils agissent ce qui contribue à installer l’univers de la parole des enfants comme un univers singulier dans lequel dire compte autant que faire. (…)

Un texte qui montre que grâce à l’imaginaire le théâtre jeunesse peut aborder les problématiques les plus sombres. »

[Michel Driol, li&je, 24 mai 2019]

Le texte à l’étranger

La pièce est traduite en allemand par Wolfgang Barth sous le titre Ema, Tom und das Tattoo en 2019.

Vie du texte

Lecture lors des Lundis en coulisse du Théâtre de l’Aquarium, sur proposition d’A mots découverts en 2017.


Lecture lors de Texto’Mino, organisé par les EAT en partenariat avec Scènes d’enfance, lors du 1er juin des Ecritures théâtrales jeunesse, par les comédiens du studio-Théâtre d’Asnières, au Théâtre 14 à Paris, le 1er juin 2018.


Pièce sélectionnée par le comité de lecture du Théâtre National de Toulouse et lue dans le cadre de Pièces à lire, pièces à entendre dans plusieurs écoles de Toulouse, le 11 juin 2018.


Mise en espace lors des Journée de Lyon des Auteurs de Théâtre, sous la direction de Lionel Armand / Cie Les Désaxés Théâtre, avec Elodie Guibert, Lucile Marianne et Maxime Ubaud , le 17 novembre 2018.


Lecture dans le cadre des Lundis en coulisse organisés de la compagnie Les encombrants à Dijon, le 14 janvier 2019.


Lecture dirigée par Lisa Sans, Compagnie les Arpenteurs de l’invisible, dans le cadre du Festival des écritures théâtrales d’aujourd’hui, organisé par Influenscènes, au Théâtre de Saint-Maur (94), le 9 février 2019.


Lecture, dans la cadre de la Belle Saison et de l’événement Les In’Ouïes organisé par Artcena, par les élèves de l’ESAD, le 3 juin 2019.


Création par la Compagnie L’Espace Blanc, en marionnettes, ombres, et son spatialisé, dans une mise en scène de Cécile Givernet et Vincent Munsch
Interprètes : Cécile Givernet, Jenny Lepage, Vincent Munsch
Scénographie et univers sonore : Vincent Munsch
Univers graphique : Fred Bidet
Ombres : Bruno Michellod
à La Norville (91) le 13 novembre 2020.

Tournée 2020-2021 : reportée
— Théâtre des Roches, Montreuil (93), du 26 au 28 novembre
— Théâtre Jean Arp, Clamart (92), les 7 et 8 janvier 2021
— Théâtre Halle Roublot, Fontenay-sous-Bois (78), les 16, 21 et 22, 25 et 26 janvier
— Théâtre aux Mains Nues, Paris, du 28 au 30 janvier
— Théâtre des Roches, Montreuil (93), du 11 au 13 mars
— Théâtre Eurydice, Plaisir (78), les17 et 18 juin

Tournée 2021
— Théâtre Jean Arp, Clamart (92), les 14 et 15 juin
—Théâtre Halle Roublot, Fontenay-sous-Bois (78), les 15 et 16 octobre
— Théâtre Eurydice, Plaisir (78), les 21 et 22 octobre
— Salle Pablo Picasso, La Norville (91) : le 12 novembre
— Théâtre des Roches, Montreuil (93), du 25 au 27 novembre
— Théâtre de l’Arlequin, Morsang-sur-Orge (91), le 19 décembre

Tournée 2022
— Théâtre Halle Roublot, Fontenay-sous-Bois (94) le s13 et 14 janvier

Pour vous mettre l’eau à la bouche, teaser, ici, 1m49s.

Haut