Textes d’aujourd’hui pour le théâtre. Ces publications sont régulièrement soutenues par la Région Languedoc-Roussillon, et depuis 2003 par la SACD.

La clairière du Grand n’importe quoi

ISBN : 978-2-84705-175-9
EAN : 9782847051759

13x21cm, 64 p., 13 €
monologue ou polyphonie

Publié avec le soutien du Cente national du livre

2019

Dans le futur (en 2043), le temps n’est plus chronologique, la terre tourne à l’envers. Quelque chose s’est détraquée.

Le monde s’est habitué à des catastrophes en tout genre, mais aussi au dérèglement climatique. Il pleut tout le temps et il faut inventer des moyens de se protéger de cette eau.

Certains ont tenté de quitter la ville, vers une improbable clairière. D’autres imaginent une grande traversée sur un très grand bateau en papier, comme une immense carte de l’Afrique (de toutes les Afriques, avec tous les métissages) en origami : immense navire posé au beau milieu du Sahara, à marée basse. Comme une nouvelle arche de Noé ?

Au final, un nouveau monde aurait repoussé l’ancien dans cette « grande banlieue de l’Afrique » pour se faire une clairière quelque part au centre, et tout remettre à plat.

Une pièce qui s’empare, avec le regard acéré d’un poète, de thèmes extrêmement actuels dans une langue rythmée, pleine d’humour, et parfois caustique. Une vision fantasmée de notre avenir !

Extrait de presse

« C’est un conte qui se déroule en 2043, dans un monde où toutes les catastrophes seraient amalgamées, qu’elles soient climatiques, géopolitiques ou autre. Cela parle de migration, de gens qui fuient les catastrophes et partent, de façon joyeuse, vers une improbable clairière qui les sauverait.

(…) Par la parole du narrateur, ce récit nous emmène vers des contrées imaginaires, poétiques, paradoxales. Il s’agit de s’échapper – d’une façon très simple : par l’imaginaire – d’un monde supposément catastrophique (…)

Le narrateur est une sorte de griot post-moderne. »

[Interview d’Alain Béhar par isabelle Stibbe, La terrasse, n°278, juillet 2019]

Vie du texte

Lecture par l’auteur à Montevideo – centre d’art à Marseille, le 3 novembre 2018.


Lecture d’extraits par l’auteur lors de sa résidence au CDN-Théâtre des 13 Vents à Montpellier, le 26 janvier 2019, puis le 27 avril 2019.


Lecture par l’auteur lors de sa résidence au Théâtre du Bois de l’Aune à Aix-en-Provence, février 2019.


Lecture par l’auteur à la Baignoire, lieu des écritures contemporaines à Montpellier, les 29 et 30 mars 2019.


Lecture par l’auteur au Théâtre du Périscope à Nîmes, le 5 mai 2019.


Création dans le cadre du Printemps des comédiens 2019, par la compagnie Quasi, de et avec Alain Béhar, collaboration artistique : Marie Vayssière, lumière : Claire Eloy, son : Pierre-Olivier Boulan, dispositif scénique : Alain Béhar, Cécile Marc, au Théâtre des 13 Vents-CDN de Montpellier, les 31 mai, 1er et 2 juin 2019.

Tournée 2019
Festival d’Avignon, Théâtre Artéphile, du 5 au 28 juillet
— Théâtre du Bois de l’Aune, Aix-en-Provence (13), les 5 et 6 novembre
— La Friche de la belle de mai avec Les rencontres à l’échelle, Marseille, le 7 novembre
— Sortie Ouest, Béziers (34), du 14 au 16 novembre
— Théâtre du Périscope, Nîmes (30), le 22 novembre
— Scène nationale de Narbonne (11), le 28 novembre

Haut