Alain Béhar

À titre personnel ou avec sa compagnie Quasi, Alain Béhar a été associé à La Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon, au Théâtre des Bernardines et à la Scène nationale du Merlan à Marseille, à la Scène nationale de Sète, au théâtre de Clermont l’Hérault.

Il a été boursier du CNL en 1999 et lauréat en 2001 de la Villa Médicis hors les murs.

Il a écrit et créé une dizaine de pièces depuis 2000 : Monochromes, Bord et bout(s), Tangente, Sérénité des impasses* 26 sorties du sens atteint ; Des Fins (épilogues de Molière), une variation avec les 33 fins des 33 pièces de Molière ; Manège  ;  ; Até  ; Angelus Novissimus ; Teste ou le lupanar des possibilités d’après Monsieur Teste de Paul Valery.

Ces spectacles ont été présentés au Théâtre de la Cité internationale à Paris, au Festival d’Avignon, au Théâtre des Bernardines à la SN du Merlan à Marseille, à la Scène nationale de Sète, au Théâtre Garonne à Toulouse, au TNB à Rennes, au Quartz de Brest, aux Subsistances à Lyon, au Centre chorégraphique national de Rillieux-la-Pape, au Studio Théâtre de Vitry, au théâtre de l’Archipel de Perpignan, au Périscope à Nîmes, à L’Échangeur de Bagnolet, à la Scène Nationale de Dieppe, à celle d’Albi, au Théâtre de l’Université Paul Valéry à Montpellier, au TMT de Marvejols et aux Scènes Croisées de Lozère, à Sortie Ouest à Béziers…

Jusqu’à présent, Alain Béhar n’avait pas ressenti la nécessité d’une publication, à part en revue (Prospéro, Théâtre Public, Mouvement, Incise…) pour quelques textes.

Depuis le succès des Vagabondes créé au CDN de Montpellier, puis au Théâtre Garonne à Toulouse et à L’échangeur de Bagnolet en 2017-2018, il pense à l’édition, permettant notamment que d’autres s’emparent de ses textes.

Ainsi parait en janvier 2019, une première pièce La Clairière du Grand n’importe quoi qui apparaît un peu comme une « suite » des Vagabondes et qu’il jouera et mettra en scène sur les prochaines saisons.

Il est en 2018 associé au Théâtre du Bois de l’Aune à Aix en Provence.

Haut