Après diverses traductions liées à des mises en scène, création d’une collection "Théâtre contemporain en traduction" avec la Maison Antoine Vitez-Centre international de la traduction théâtrale

Bientôt viendra le temps

ISBN : 2-84705-042-6
EAN : 9782847050424
13x21cm, 104 p., 13,80 €
Ouvrage publié avec le soutien de la Région Languedoc-Roussillon dans le cadre d’un partenariat avec la Maison Antoine Vitez

2008

Nous ne proposons pas d'achat en ligne. Mais certains ouvrages sont disponibles en ebook.

Collection Théâtre contemporain en traduction
Traduit du danois par Catherine Lise Dubost.

Comédie grinçante sur la difficulté de vivre au présent, Bientôt viendra le temps met en scène deux couples quadragénaires en crise. Confrontés à leur propre incapacité à se définir en tant qu’individu et à assumer leur rôle social, ils évoluent dans un espace-temps surréaliste aux côtés d’une gouvernante sinistre - qui semble sortie d’un thriller britannique - et d’une fillette à l’âge improbable.

La pièce, en s’appuyant sur un comique de situation proche de l’absurde, joue avec les clichés pour pointer, sans s’appesantir, les contradictions sociales.

Une réflexion sur la futilité et l’égocentrisme des adultes, doublée d’une critique de la société actuelle.

Le texte à l’étranger

La pièce dont le titre original est Snart kommer tiden a été publiée en 1999 par Dramma, Copenhague.

Bientôt viendra le temps est un grand classique du théâtre danois. La pièce a fait l’objet de plusieurs productions, la première en 1998 à Copenhague dans une mise en scène de Emmet Feigenberg. En 2006, elle a été adaptée à la télévision et diffusée sur une chaîne nationale.

Extraits de Presse

« Hilbert et Rebekka, 35-40 ans, forment un couple au bord de la rupture. De leur côté, John, l’ex-mari de Rebekka et Ingrid, sa femme, traversent eux-mêmes une période difficile depuis qu’Ingrid a appris qu’elle n’aurait pas d’enfant. Hilbert engage Oda, comme domestique. Lors de l’anniversaire de Rebekka apparaît la fille cadette qu’elle a eue avec Hilbert, Pauv’chérie, 55 ans !

Comme laisse à penser cette dernière information - une fille plus âgée que ses parents -, ce n’est pas de réalisme immédiat qu’est faite cette pièce de Line Knutzon. Une ironie mordante et le grotesque des situations donnent à Bientôt viendra le temps un aspect quasi surréaliste. Et pourtant, derrière tout cela, nous sommes bien en présence d’un nouvel opus traitant des difficultés de la vie en couple, de l’usure que le temps occasionne sur les relations entre les êtres humains, des tromperies et des mensonges qui finissent par conduire aux déchirements les plus pathétiques. »

[Denis Ballu, Revue L’élan, 2009]

Vie du texte

Création au Théâtre du Grütli à Genève (Suisse) dans une mise en scène de Sophie Kandaouroff du 18 mars au 6 avril 2014.


Création par le Théâtre de l’opsis dans une mise en scène de Luce Pelletier avec Pierre-François Legendre, Catherine Proulx-Lemay, Daniel Parent, Caroline Bouchard, Ann-Catherine Choquette, Adèle Reinhardt, à Montréal, Québec, du 17 novembre au 12 décembre 2015.

Haut