Éditions Espaces 34

Théâtre contemporain

Textes d’aujourd’hui pour le théâtre. Ces publications sont régulièrement soutenues par la Région Languedoc-Roussillon, et depuis 2003 par la SACD.

Continent

ISBN : 978284705-255-8
EAN : 9782847052558

13x21cm, 48 p., 10 €
Publié avec le soutien du Centre national du livre

2021

Un écrivain qui travaillait sur une fable amusante se voit débordé par un mirage, sorte de cauchemar qui pollue le réel. Il part alors sillonner la ville, note ce qui est face à lui, vérifie que les choses sont encore là.

Au fil de cette errance, il découvre un lieu à mi-chemin entre le réel précaire des squats pour réfugiés et les dystopies annoncées. Là, trois cent-cinquante personnes cohabitent, mettent en œuvre un mode de vie dicté par l’urgence, et inventent un territoire où s’écrit une humanité, un avenir possible.

Revue de presse

« Continent ou comment inventer un récit collectif lorsque l’époque annonce la fin de l’histoire.

L’auteur, Stéphane Bonnard lui-même, commence très simplement : « J’ai un projet ». Un projet dont il nous raconte les premiers instants, et dont il est assez content : l’histoire d’un concessionnaire automobile, avec ses clients et leurs différents désirs, une métaphore, en quelque sorte, du monde contemporain. Et l’auteur écrit (…)

[Mais il] sent bien que quelque chose lui échappe, que son projet d’écriture n’existe plus, et que face à ces images surgies de son imaginaire et préfigurant une destruction du monde annoncée, il préférerait s’en tenir au réel. Et pour cela, décrire minutieusement la réalité et les objets qui l’entourent (…)

Mais quel est-il ce réel ? Comment résiste-t-il aux images envahissantes ? ce squat qu’il visite et dans lequel il revient régulièrement est-il un fantasme, une solution possible, un avenir souhaitable ou simplement, l’un devenant l’autre, une réalité qu’il refusait de voir.

Il y a quelque chose de troublant, et que l’auteur a parfaitement réussi à transcrire, c’est qu’à l’instar de son personnage, nous ne savons plus, au bout d’un moment, ce qui est vraiment de la réalité, une dystopie née dans le cerveau de l’auteur ou encore un fait divers lu quelque part.

L’écriture procède par ruptures, changements de points de vue, bascules.

Et progressivement il semble au personnage, et au lecteur donc, que quelque chose peut s’imaginer dans ce lieu désolé. (…)

C’est peut-être cet endroit qu’un nouveau monde s’invente, définissant des règles et des modes de vie qui seront plus tard les bases de la société apaisée. Peut-être… »

[Patrick Gay-Bellile, Le Matricule des Anges, n°227, octobre 2021]

Vie du texte

Création par la compagnie Komplex Kapharnaum sous une forme urbaine, performative, musicale, librement inspirée du texte éponyme.
Auteur, interprète : Stéphane Bonnard ; Compositeur, interprète : Mathieu Monnot ; Concepteur du dispositif scénographique : Pierre Duforeau ; Regard extérieur : Halory Goerger
Viva Cité - Atelier 231, Sotteville-lès-Rouen, le 26 juin 2021.

Tournée 2021
— Ville de Mulhouse - Scènes de Rue, les 16 et 17 juillet
— Festival d’Aurillac, les 19, 20 et 21 août


Entendre un extrait du texte dans une lecture en travail par Jules Tricard, comédien, sous la direction de Marie Reverdy, dramaturge, sur Spintica.

Haut