Essais et pièces rendant compte de la grande variété de formes du théâtre du XVIIIe siècle

Œdipe
suivie de
Œdipe travesti

EAN 9782847050547

142 p., 12,50 €
1er édition 2002
7 hommes, 2 femmes, figurants (Œdipe)
8 hommes, 2 femmes, figurants (Œdipe travesti)

2014

Nous ne proposons pas d'achat en ligne. Mais certains ouvrages sont disponibles en ebook.

Œdipe, tragédie de Voltaire
suivie de Œdipe travesti, parodie de Dominique.

Présentation d’Isabelle Degauque.

La première tragédie de Voltaire, Œdipe, jouée en novembre 1718 à la Comédie française, fut aussitôt couronnée de succès.
Dans cette version anticléricale du mythe d’Œdipe, le mal demeure une énigme, la fatalité ne pouvant justifier la déchéance du héros.

Profitant du retentissement de la tragédie de Voltaire, la Comédie italienne en propose en avril 1719 une parodie, Œdipe travesti, reflet burlesque qui raille le genre tragique et se plaît à souligner à l’intention du spectateur les faiblesses de ce qu’il vient d’admirer. La parodie l’introduit ainsi dans un monde renversé où l’irrévérence devient folle gaieté.

Extraits de presse

« Isabelle Degauque montre que la parodie n’est pas forcément synonyme de dérision et de destruction d’une œuvre mais peut, et c’est le cas ici, être considérée comme la reconnaissance d’une pièce dont les mérites sont remarqués par le public comme par la critique. »

[Bulletin critique du livre français, oct. 2002]

Haut