Textes d’aujourd’hui pour le théâtre. Ces publications sont régulièrement soutenues par la Région Languedoc-Roussillon, et depuis 2003 par la SACD.

Apprentissage de l’apocalypse

EAN : 9782907293976
13x21 cm, 136 p., 12,50 €
30 personnages + Chœur pour 10 comédien(ne)s au moins

Ouvrage publié avec le concours du Centre national du livre

2003

Nous ne proposons pas d'achat en ligne. Mais certains ouvrages sont disponibles en ebook.

Allemagne, 1919 : épicentre d’un cataclysme qui ébranle toute l’Europe. Au raz de marée révolutionnaire et insurrectionnel de 1917-1918, qui a balayé les empires européens et s’est fait porteur de toutes les espérances émancipatrices du XIXe siècle, succède la contre-révolution nationaliste, grosse déjà de ses potentialités fascistes.

Extraits de presse

« Apprentissage de l’apocalypse relate sur le mode épique l’improbable ascension du caporal Hitler dans une Allemagne en proie au vertige, entre l’appel d’une modernité échevelée et les sirènes du nationalisme le plus obtus. Elle se fait la chronique d’un désastre, annoncé par le chœur véhément des opposants allemands au nazisme, dont les mises en garde résonnent en vain dans le paysage politique européen. Celui-ci sombrant peu à peu dans une torpeur fascinée par la montée de la « bête » . »

[[Septimanie, n° 15, mars 2004]


« Il est rare de lire aujourd’hui des pièces qui osent brasser, sur le mode épique et poétique, de tels sujets, en faisant vivre un aussi grand nombre de personnages ».

[Note du comité de lecture du Théâtre de la Criée, programme saison 2004-2005]

Vie du texte

Mise en espace (partie 1) par Jacques Nichet au CDN-Théâtre les Treize vents à Montpellier.

Mise en espace d’extraits du texte, par Frédéric Gelbseiden (compagnie Des nuits partagées) au Théâtre la Vista à Montpellier, dans le cadre d’une soirée consacrée au travail dramatique de Jean Reinert.

Mise en espace au Théâtre National de la Criée, à Marseille, par Michel Touraille avec Jézabel d’Alexis, Emmanuelle Baillot, Ninon Brétécher, Sophie Duez, Danielle Stéfan (18 novembre 2004).

Haut