Textes d’aujourd’hui pour le théâtre. Ces publications sont régulièrement soutenues par la Région Languedoc-Roussillon, et depuis 2003 par la SACD.

Prairie

ISBN : 978-2-84705-107-0
EAN : 9782847051070

13x21cm, 104 p., 14,20 €
2 hommes, 2 femmes

Publié avec le soutien du Centre national du livre

2013

Nous ne proposons pas d'achat en ligne. Mais certains ouvrages sont disponibles en ebook.

Comment parler d’amour au théâtre aujourd’hui ? Comment dire par exemple "je t’aime" sur scène sans être lourd et ridicule ?

Prairie s’est écrit dans l’esprit des mots de Musset : "Il y a en l’homme deux puissances occultes qui combattent jusqu’à la mort, l’une clairvoyante et froide et s’attache à la réalité, la calcule, la pèse et juge le passé et l’autre a soif de l’avenir et s’élance vers l’inconnu".

Que deviennent-ils aujourd’hui, ces mots ?

C’est la campagne. Un monde plus tranquille, plus sincère peut-être, préservé de la ville. Il y a un grand bâtiment reculé, installé au milieu des arbres, entre des bois. Dans ce bâtiment vit un jeune couple, simple et serein. Vivre à la campagne, c’est le choix éthique d’une existence : peut-être la quête d’un idéal d’authenticité.

Dans une autre partie de ce bâtiment, se cache une jeune femme qui était la très jeune compagne du propriétaire dudit bâtiment (ancien penseur révolutionnaire notoire des années 68). Ce dernier venant de mourir, elle vit seule et retranchée, poursuivant sur un mode étrange et mystique le phénomène de la veillée.

Un jeune homme débarque un beau jour dans ce lieu à l’écart. C’est le fils du propriétaire défunt. La maison est à lui désormais. Il veut s’y installer ; c’est aussi un choix poétique d’existence. Mais sa présence va bousculer l’ordre des choses. La situation commence là. Commence dans les rencontres et les déclarations.

Frédéric Vossier

Vie du texte

Pièce créée par le Théâtre du Trèfle dans une mise en scène de Marie-Claude Morland avec Maïa Jarville, Lison Pennec, Ludovic Perez et Julien Testard. Version plein air lors du Festival de Brioux-sur-Boutonne (79) les 6 et 7 juillet 2013.

Haut