Éditions Espaces 34

Théâtre jeunesse

Cette collection, créée en mai 2009, accueille des écrivains déjà publiés dans d’autres collections et de nouveaux écrivains. Elle s’adresse aux enfants du primaire et du début du collège, les textes pour adolescents étant publiés dans les collections Théâtre contemporain et Théâtre en traduction. Elle est aussi tout public.

L’heure blanche &
Toutes leurs robes noires

ISBN : 2-84705-056-6
EAN : 9782847050561
12x17cm, 40 p., 6 €
Ouvrage publié avec le soutien du Centre national du livre

2009

Les textes pour la jeunesse de Claudine Galea s’intéressent aux liens entre enfance et merveilleux, faisant une part belle à l’imaginaire et au fantasmatique, avec lucidité et poésie.

L’heure blanche
Blanche est une enfant mystérieuse. Autour d’elle, une lumière, blanche.
D’où vient-elle ? De la mer, du soleil, d’une mémoire aveuglante ? Ou d’un désir immense qui propulse vers l’avenir, la vie, les commencements, et qui s’appellerait l’éblouissement de l’amour ?

Toutes leurs robes noires : c’est l’heure ritualisée du coucher. Un enfant (dont le sexe n’est pas précisé) demande une histoire à sa maman. Elle fait plusieurs tentatvies mais ne raconte pas celle qu’il souhaite entendre. Il veut celle qui parle de la nuit, présente dans la chambre sombre. La maman ne comprend pas. Alors l’enfant explique : la nuit qui nous entoure, nous parle, nous guide, est celle qui va l’emporter loin pour des voyages inconcevables avec l’amour au bout.

Extraits de presse

L’heure blanche

- « (…) un texte puissant, écrit dans un style exigeant mais simple, sans égard délibéré pour la mise en scène, à lire aux enfants doucement, de manière tout aussi saccadée. »

[Delphine Boisselier, Livrjeun, février 2011]

- « Dans ce spectacle tout en douceur, entre poésie et tendresse, Hélixe Charrier parle de l’absence, de la disparition d’un être cher. Les illustrations de Charlotte Lemaire animent ce récit avec fraîcheur et sensibilité. »

[Unividers, 27 décembre 2021]


Toutes leurs robes noires

- « Toutes leurs robes noires est un hymne à l’amour qui rejoint l’imaginaire de l’enfant avec lucidité et poésie. La construction théâtrale est simple, le style dépouillé et clair, les dialogues des personnages pourraient aisément être mis en espace puis en scène.
A découvrir pareillement, avec l’attention fine d’un lecteur à l’écoute de sa voix intérieure. »

[Delphine Boisselier, Livrjeun, février 2011

- « Le conte est initiatique. Pour conjurer sa peur, l’enfant va à la rencontre de la nuit. Lui qui apparait en creux dans la pièce abandonnera lentement ses parents pour affronter ses peurs sans aide, sans soutien ; il saura quitter le nid. A la fin du cycle le couple parental se retrouvera.

La pièce nous transporte dans le monde insolite de l’entre deux. »

[Toutelaculture.com, décembre 2021]

Vie du texte

L’heure blanche

— Lecture par Dominique Journet Ramel au Théâtre de la Tête noire, à Saran , le 2 avril 2009.

— Mise en lecture sur France Culture, Atelier Fiction, dans une réalisation de Jacques Taroni, le 15 mai 2013.

— Création dans une mise en scène d’Anne Sicco, compagnie L’œil du silence, à Anglars-Juillac (46), les 26 octobre et 2 novembre 2013.

— Création par la Compagnie Rumeurs des Vents dans une mise en scène d’Hélixe Charier, interprétation et manipulation d’Adélaïde Poulard et Matthias Sebbane, au Nouveau Théâtre de Châtellerault (86), les 6 et 7 février 2022.

Tournée 2022
- Théâtre Charles Trenet, Chauvigny (86), le 22 mars
- Cap Sud, Poitiers (86), le 6 avril


Toutes leurs robes noires

— Lecture par Claudine Galea, St Paul Trois Châteaux, le 4 février 2011.

— Création dans une mise en scène de Patrick Séraudie, Théâtre Folavril, avec Claude Sanchez et Anouchka Pasturel, Espace JOB (Toulouse), 11 et 12 octobre 2013.
Puis Théâtre du Grand Rond à Toulouse, du 29 janvier au 8 février 2014.

— Création dans une mise en scène d’Antoine Hespel avec Najda Bourgeois, Baptiste Mayoraz, Le Préau CDN de Normandie – Vire en partenariat avec l’école du TNS le 7 décembre 2021 à Tessy-Bocage, puis
Sourdeval, le 9 décembre
Bény-Bocage, le 11 décembre 2021

Haut