Textes d’aujourd’hui pour le théâtre. Ces publications sont régulièrement soutenues par la Région Languedoc-Roussillon, et depuis 2003 par la SACD.

L’entretien

ISBN : 2-84705-035-3
EAN 9782847050356
13x21 cm, 64 p., 12 €
3 femmes, choeur
Ouvrage publié avec le soutien du Centre national du livre

2007

Nous ne proposons pas d'achat en ligne. Mais certains ouvrages sont disponibles en ebook.

L’entretien est une pièce sur le monde du travail au sein d’une grande entreprise.
Elle s’articule autour de la parole et des pensées de trois femmes, emblématiques du monde du travail : la cheffe d’entreprise, la mère également syndicaliste, et la fille de celle-ci qui passe l’entretien d’embauche dans l’entreprise.
En arrière-fond le chœur des employés.

La forme du texte permet un passage très rapide de l’une à l’autre de ces femmes, cherchant à rendre ce qui se joue aussi bien sur le plan personnel que sur le plan de la réalité socio-historique qui les entoure et les détermine.

Ni naturaliste ni relevant de la science-fiction, L’entretien évoque le monde du travail d’aujourd’hui, dans la complexité de ces enjeux et de sa réalité au quotidien.

Extraits de presse

« (...) C’est vénéneux, formidablement juste et l’écriture de Malone est un bonheur d’équilibre et de rythme. »

[Gérard Charut, L’Est Républicain, 28.08.07]


« La pièce est magnifique (...)

Trois personnages, la chef d’entreprise, une salariée syndicaliste et la fille de cette dernière. La gamine n’a qu’une envie, rentrer dans l’entreprise, se fondre dans la masse de ceux qui travaillent plus pour gagner peu. Sa syndicaliste de mère refuse que, si jeune, sa fille pénètre le monde obscure et étouffant du monde du travail salarié. La chef d’entreprise, les dents longues et l’écume aux lèvres, dirige la machine à broyer d’une main de fer.

Au-delà de la simple forme du discours surgit la vérité essentielle, l’incroyable difficulté d’exister, de trouver sa place dans l’univers. Le monde du travail est en cela exemplaire. La lutte entre la directrice et la syndicaliste devient, à force d’habitude, leur moyen privilégié de fonctionner, de se définir l’une par rapport à l’autre, et de se définir chacune par rapport au monde. Entre alors dans la ronde la fille. Au chômage, sans travail, elle n’est rien. Dans la société actuelle qui veut qu’on n’existe qu’à travers l’argent gagné, "je travaille donc je suis", elle n’aspire qu’à se fondre dans le moule.

La pièce va donc bien au-delà de la simple caricature du monde de l’entreprise, mais retrace l’évolution de la société des quelques dernières décennies, pour arriver à la jeune génération actuelle, génération perdue, gavée de télé, de consommation et privée de rêves de liberté et de création. Les dialogues sont remarquablement écrits, dans un style moderne et classique tout à la fois »

[Anne Vivier, Racines, août 2007]


« (…) réflexion est menée sur le mode de la dérision et de la légèreté dans la version de Pierre Germain. Dans un décor rigoureux, il introduit de la fantaisie, puisque des scènes entières se font sur le mode de la comédie musicale. Soit de façon très rock’n’roll, soit sous une forme de variété mièvre. Cette touche musicale décalée amène de la drôlerie sans diminuer la pertinence du propos. »

[Nicolas Blondeau, Le Progrès, 8 avril 2010]

Le texte à l’étranger

Traduction en allemand par Kristin Schulz et publication dans la revue SCENE, Theater der Zeit, en octobre 2008.

Lecture au Thalia theater de Halle (Allemagne), dans le cadre des "Nouveaux auteurs 2009", le 10 mai 2009.

Mise en espace en allemand (traduction de Kritin Schulz) au Théâtre Le Maillon-scène européenne, à Strasbourg, dans le cadre des 5è journées franco-allemande des auteurs, co-organisées par le Badisches Staatstheater, le 25 juin 2009.

Vie du texte

Lecture à La Mousson d’été, dirigée par Jean-Paul Wenzel, avec Marie-Sophie Ferdane, Catherine Matisse et Julie Sicard, le 27 août 2007.


Création radiophonique sur France Culture dans une réalisation de Jean-Matthieu Zahnd avec Estelle Bordaçarre, Marisa Commandeur, Marie-Catherine Conti, le 13 octobre 2007.


Mise en espace d’extraits lors de le Manifestation « Faim d’écrits », à Aubervilliers, par la compagnie du sarment, sous la direction de Cédric Chayrouse, le 27 janvier 2008.


Mise en espace par la compagnie Machine Théâtre au Théâtre d’O de Montpellier par Franck Ferrara,
avec Ludivine Bluche, Sarah Fourage, Anne-Juliette Vassort, le 3 avril 2008.


Mise en lecture par Michel Didym, dans le cadre de la manifestation « Les auteurs vivants ne sont pas tous morts », proposée par la compagnie du Désordre, dirigée par Filip Forgeau et le Théâtre de l’Union-CDN en Limousin, à Limoges, Brive-la-Gaillarde, Vicq-sur-Breuilh, les 22, 24 et 26 avril 2008.


Lecture par La Compagnie du pas sage à Saint-Cloud, dirigée par Xavier-Valéry Gauthier, avec Sophie Guiter (la Cheffe d’entreprise), Blandine Pellissier (La syndicaliste), Léonie Pascal (La fille), le 7 mai 2008.


Création par le Théâtre de la mauvaise tête (Marvejols, 48) dans une mise en scène de Fabrice Andrivon, avec Fabienne Bargelli, Marie-Do Fréval, Pétronille de Saint-Rapt et Lembe Lokk, le 7 novembre 2008.


Nouvelle création dans une mise en scène de Pierre Germain, compagnie Germ 36, avec Sabine Destailleur, Elise Le Stume, Pauline Hercule et la création musicale de Jean-Baptiste Cognet, Théâtre de l’Elysée, à Lyon, du 1er au 10 avril 2010.


Mise en voix par la Compagnie La lune blanche, dirigée par Jean-Michel Rivinoff, dans le cadre des Rendez-vous du mardi proposé par le CDN de Tours, avec Sylvie Jobert, Emma Pluyaut-Biwer, Catherine Vuillez et la voix de Leslie Bouchet, le 23 janvier 2018.

Haut