Textes d’aujourd’hui pour le théâtre. Ces publications sont régulièrement soutenues par la Région Languedoc-Roussillon, et depuis 2003 par la SACD.

III

ISBN : 2-84705-034-5
EAN : 9782847050349
13x21 cm, 96 p., 13,80 €
3 hommes, 2 femmes

2007

Nous ne proposons pas d'achat en ligne. Mais certains ouvrages sont disponibles en ebook.

III réinterroge la notion de pouvoir - des pouvoirs - aujourd’hui, plongée au milieu des contradictions (parfois seulement apparentes) et des nouvelles passions contemporaines.

L’abord politique (et donc économique), s’il constitue le socle de cette pièce, dut rapidement être dépassé, afin de se défaire des positions idéologiques, et pour mieux s’intéresser à fouiller, à travers le personnage emblématique de Richard, la notion même d’humain. La poétique de la langue, les rythmes et ruptures, les situations devinrent alors l’axe principal du travail pour tenter d’approcher au plus près ces problématiques, et mieux les détruire.

Richard est le produit d’une époque
Le produit manufacturé d’une époque qui « consomme ses propres enfants »
En perte de désirs et de sens
(Et qui lui en voudrait quand l’envie, quantifiable et facilement rassasiée, a supplanté le désir ?)

Mais Richard est aussi un produit de luxe, qui peut, grâce au pouvoir hérité par le sang (la puissance), changer le cours des choses
Richard n’a pas eu d’enfance
Il n’a pas connu cette « révolution étouffée » de l’enfance
C’est elle qu’il cherchera à reconquérir dans cette pièce
C’est elle
Avec l’aide de l’argent
Avec l’aide des lâchetés et des peurs
Avec l’aide de son nom
Qu’il cherchera à imposer
Avec, il l’espère, à la clef
Le désir

Philippe Malone

Extraits de presse

« Si la pièce de Philippe Malone lui emprunte ses personnages et son propos, la tragédie de Shakespeare s’efface bien vite sous des situations résolument plus modernes. Car richard III est ici l’héritier d’un grand empire industriel où il est sans cesse question d’argent, de banques, d’actionnaires et, par dessus tout, de licenciements arbitraires.

Construite sur une succession de séquences, la pièce évoque les excès d’un certain capitalisme et dénonce surtout les souffrances du monde du travail actuel. L’esthétique très dépouillée du plateau souligne encore la brutalité et la violence des situations évoquées. »

[Ledauphine.com, 01.03.12]


« (…) Richard, interprété magistralement par Christian Scelles, exerce un pouvoir absolu sur ses proches comme sur le monde du travail qui dépend de lui. On repère les actions violentes et sans état d’âme d’un patronat qui n’est plus anonyme et distancié et qui s’incarne ici dans le comportement et le discours d’un homme habité par la cruauté, le caprice… la souffrance.
Richard a perdu ou n’a pas connu le désir, y compris le désir de licencier ses ouvriers. Il terrorise et humilie son entourage par de longues diatribes, qu’il relativise par un « je plaisante » qui en dit long sur son délabrement moral.

Philippe Malone aurait pu définir un tout autre univers pour jouer la partition du pouvoir, des rapports de soumission qui en résultent et de la quête du bonheur.
De son théâtre jaillit une langue encore plus poétique et littéraire que théâtrale, une langue qui décrit les pleins et les déliés de l’âme, dense, une langue qui traduit admirablement l’épaisseur de l’histoire et que les comédiens servent de manière serrée.

La mise en scène de Gislaine Drahy par ses pauses hiératiques et ses bascules mécaniques, attise le jeu des acteurs. Elle laisse en suspens le spectateur et lui permet ainsi de se délecter d’un texte magnifique. »

[René Palanque, Le Dauphiné Libéré, 23 mars 2012]

Le texte à l’étranger

Festival FIND (Festival International de la Nouvelle Dramaturgie) à la Schaubühne, Berlin 2006.

Festival « Stücke 06-Theatertage », Mülheim 2006.

La pièce est traduite en allemand par Bettina Arlt et publiée dans la revue Scene 9, Theater der Zeit, Berlin, octobre 2006.

La pièce est traduite en polonais par Jacek Giszczak.

Elle est mise en scène par Monika Dobrowlanska au Teatr Dramatyczny im. Jerzego Szaniawskiego à Wałbrzych, Pologne, en mars 2008.

Vie du texte

Aide à l’écriture 2003 (Ministère de la Culture).
Aide à la création 2004 (Ministère de la Culture).

Création par la compagnie Octogone - Maria-Cristina Mastrangeli au Théâtre de l’Opprimé (Paris), avec Gaétan Kondzot, Anna Romano, Gilles Dao, Lucienne Hamon, Stéphane Oertlien, janvier 2005.


Présentation au Studio théâtre de la Comédie-Française, « Premières lignes », mars 2004.


Festival « Nîmes-Culture », lecture par André Wilms, juillet 2005.


Création radiophonique, France-Culture, décembre 2006.


Nouvelle création de la pièce par la compagnie Felmur dirigée par Gweltaz Chauviré, au Théâtre du Cercle puis au Théâtre du Vieux Saint-Etienne à Rennes avec Sylvain Levey dans le rôle de Richard, en janvier-février 2008.

Reprise à La Nef - Nouvel espace de Fabrique, à Pantin le 15 et 16 mars 2008.


Lecture dirigée par Gislaine Drahy, compagnie Théâtre narration, avec Marie-Laure Boggio, Liliane David et Christian Scelles, au Théâtre de la Mauvaise Tête, à Marvejols, le 14 novembre 2008.

Lecture dirigée par Gislaine Drahy, compagnie Théâtre narration, avec Marie-Laure Boggio, Liliane David, Pierre-Hugues Germain, Christian Scelles, Christian Taponard, Studio Théâtre de Vitry, le 23 mai 2009.

Mise en espace dirigée par Gislaine Drahy, compagnie Théâtre narration, avec Liliane David, Pierre-Hugues Germain, Emma Mathoulin, Christian Scelles, Christian Taponard, Scène nationale de Gap, le 2 février 2010, et Centre Théo Argence, Saint-Priest, le 8 février 2010.

Dans le cadre de Textes en l’air, la compagnie Théâtre narration, dirigée par Gislaine Drahy, propose une « création en chantier » de III avec Liliane David, Pierre Germain, Emma Mathoulin, Christian Scelles, Christian Taponard. à Saint-Antoine-l’Abbaye le 29 juillet 2010.

Création dans une mise en scène de Gislaine Drahy, Théâtre narration, avec Liliane David, Pierre Germain, Emma Mathoulin, Christian Scelles, Nicolas Rappo, au Grand Angle, scène Rhônes-Alpes, à Voiron (38), le 28 février 2012.

Tournée de création 2012 :
— Théâtre de Bourg-en-Bresse, du 6 au 9 mars
— Dôme Théâtre, scène conventionnée d’Albertville, du 20 au 23 mars
— Théâtre de Vienne, 4 et 5 avril
— Centre Culturel Charlie Chaplin, Vaulx-en-Velin (69), du 24 au 26 avril


Création dans une mise en scène de Paule Groleau et Patrick Sueur, compagnie Théâtre Dû, avec Marieva Jaime-Cortez, Régis Royer, Maryvonne Schiltz, Patrick Sueur, Cédric Zimmerlin et Nino Vella, Théâtre de Laval, novembre 2014

Haut