Textes d’aujourd’hui pour le théâtre. Ces publications sont régulièrement soutenues par la Région Languedoc-Roussillon, et depuis 2003 par la SACD.

Extrait du texte

Pages 10 à 12

alors dites-moi tout allez on se tutoie ?
allez c’est parti voilà
alors cette fois-ci c’est la parole oh alors là la parole vous n’en sortirez pas vivant d’accord ?
oh mais moi j’adore
j’adore le direct c’est pour ça j’adore
et l’hésitation et le souffle et l’émotion et tout ce qui est retenu tout le non-dit tout ça j’aime bien tout ça
tout ce qui est musique
parce que là sans musique Nietzsche a dit sans la musique le monde serait une erreur c’est ce que je trouve
moi ce qui m’intéresse c’est l’intérieur des gens
c’est ce qui les tient debout c’est les gens de passion et c’est la sincérité bien entendu peu
m’importe et l’âge et l’aspect complètement accessoire pour moi voilà
voilà la parole oui c’est ce qui sort de nous c’est ce qui atteint l’autre voilà
c’est pour ça que c’est important et puis donner la parole à ceux qui ne l’ont pas c’est ça surtout ça
quand on entend quelqu’un qui parle tiens il dit comme moi lui tiens et beaucoup de gens ont cette réflexion donc ça rompt un peu la solitude
oui c’est vrai oui
non mais non mais en général je veux dire en général alors dites-moi
dites-moi vous si vous avez envie de venir je vous donnerai la parole
parce que je parle là ça là ça vous trompe peut-être mais parce que je me dis je vais lui dire
c’est la vie on s’engage de ce côté et puis ça va pas on repart hein bien sûr qu’au bout y a la mort c’est évident
on croyait qu’il n’y avait rien et puis c’est devenu important
donc c’est pour faire voir qu’on a toujours quelque chose et que c’est ça ce qui arrive toujours c’est-à-dire
la naissance
puis départ à la guerre parce qu’ils guerroient beaucoup
et puis on revient et puis on se marie avec la fille de l’autre du coin et puis on entre pour la réception
il est celui que j’ai choisi
il part disons faire la guerre avec François 1er
alors je fais venir François 1er à la réception avec le Chevalier Bayard qui habite vers Grenoble
voilà voyez c’est voilà peut-être qu’on n’a pas fait le tour vite
j’aime pas faire le tour vite j’aime sans cesse en retour si vous voulez en extrapolant bien entendu voilà
eh bien maintenant posez-moi des questions

t’as jamais eu envie de tuer quelqu’un ?

c’est hyper facile si tu fais au hasard tu prends quelqu’un dans la rue

mais il peut y avoir des témoins

c’est pour ça il faut attendre le moment propice

sans mobile

sans mobile

y a des meurtres avec mobile des meurtres particuliers

les gens de toute façon ils sont obligés de disparaître

le frère le beau-frère tu crois que c’est qui toi ta mère ?

n’empêche ils sont tous soupçonnés

est-ce que justement c’est pas un mec par hasard ?


Pages 27-28

appuie sur les boutons ici je ferai rien
base arrière
c’est du virtuel vrai tu vois ?
base témoin
tu vois pas en vrai mais c’est vrai ce que tu vois en faux c’est pas comme un jouet
tu vois en vrai les infos du vrai mais le vrai que tu vois tu le vois pas directement pas de la façon que tu crois, c’est énorme grand bruyant à côté de toi mais notre vrai à nous c’est des infos
pas les conduites d’aération des fois
en cas de crise, je fais quoi ?

Là tu pars
Tu pars
Tu t’arraches
Tu te sépares
Tu en enlèves
Supporter et rester léger
Tu en enlèves pour pouvoir continuer à monter
Larguez
On avance on avance
Garder le moins de choses possible

tu tombes dans le vide ouais
et après le vide il y a
l’ultra vide là je pense que j’irai pas
regarde voir
dans le vide
tu t’es débarrassé
dans un vide
la pression diminue
tu te condenses tu arrives dans ces ambiances
détendu
on va en arriver là
envolés
avec des phénomènes de type foudre
vlan en orbite poussés
on se hisse
par des cordons par des courroies
et cetera
accélérez
prêts à neutraliser c’est à dire un peu brûler tout ce qui est resté là
brûler tout ce qui est possible de brûler
et cetera
s’envoler ne suffit pas
révolution
accélération
ça marche ça marche y’a personne mais ça marche

Haut