Textes d’aujourd’hui pour le théâtre. Ces publications sont régulièrement soutenues par la Région Languedoc-Roussillon, et depuis 2003 par la SACD.

Extrait du texte

— 10.

la fille
j’aime m’asseoir près de la rive du fleuve
je pose la fatigue de ma petite vie sur un banc
toujours le même
c’est mon banc
j’ai laissé mon sang
sécher sur son bois
je l’entretiens
je le nettoie
et je reste là
immobile

je regarde l’eau du fleuve
mes yeux coulent
parfois
j’aime sentir la bruine acide rafraîchir ma peau
je ne pense à rien
je regarde l’eau voyager
j’essaie de définir sa couleur
la couleur de ce que je vois
nommer ses nuances
inlassablement changeantes
chaque jour je peins le fleuve
avec le pinceau de mes yeux
tout le temps
la bruine froide
coule entre mes cheveux
des gouttes roulent
sur mes tempes battantes
j’écoute mon cœur
ma vie bat
le fleuve s’en va
il emporte avec lui les feuilles noires des arbres
les branches asphyxiées
des nappes d’huile arc-en-ciel
et moi je reste
assise sur mon banc
des impressions s’emparent de moi
plus rien ne peut m’arriver
plus rien ne m’arrivera
seule l’eau du fleuve connaît mon existence
je suis la seule à connaître la sienne
et j’attends
les heures passent comme les nuages
je m’ennuie le jour
et j’attends la nuit

— 11.

la mère
et demain
et après demain
que comptes tu faire

la fille
regarder les eaux du fleuve monter

la mère
tu ne sais pas
tu n’y réfléchis pas

la fille
je ne sais pas

la mère
une mouche

la fille
je n’y réfléchis pas

la mère
ici

la fille
si je sais !
je m’occuperais du chien

la mère
petite mouche
tu t’invites chez les gens
sans demander autorisation
tu nous visites
puis tu repars
sans merci sans au revoir

la fille
j’ai rencontré un chien

la mère
comme l’hiver

la fille
près du fleuve
il vient me voir
chaque jour
il s’approche

la mère
un courant d’air

la fille
bientôt
je le caresserais

la mère
d’où vient-il

la fille
je ne le vois jamais arriver
il apparaît soudainement

la mère
sous la porte

la fille
je veux lui donner un prénom

la mère
une fuite

la fille
amour

la mère
toute notre chaleur s’échappe

la fille
amour
va chercher
amour
ici
amour
au pied
au pied
bien
calme
petit amour
calme
tout doux
tout doux
petit amour


— 25.

le père
ils m’ont dit que tout allait bien se passer
des heures de questions
je ne voulais pas répondre
alors ils m’ont promis un nouveau séjour en prison
nu
sous une lumière blanche
je n’ai pas eu le choix
ils ont analysé mon état physique
ma santé psychique
mes indices de vie
les résultats sont tombés aussitôt les examens achevés
j’ai encore trois pour cent de capacité productive
je ne dois pas rester sans rien faire
ils m’ont trouvé un emploi
quelques heures par semaine
une quarantaine
je commence demain
dans un sous sol
au fond d’un couloir
quelque part sous les cellules aux lumières blanches
[...]

Haut