Katharina Stalder

Née en 1974 en Suisse, elle est metteuse en scène, comédienne, traductrice et pédagogue de théâtre.

Comme traductrice, outre Philipp Weiss (Un beau lièvre est le plus souvent l’Unisollitaire, éd Théâtrales), elle a traduit de l’allemand au français des pièces de Soeren Voima (Les Aventures d’Alice sous terre), Andreas Liebmann (Bruit humain), Maxi Obexer, Christina Kettering, Klaus Mann, et Le repli du paysage de Magdalena Schrefel.

Elle est membre des comités allemand de la Maison Antoine Vitez et d’Eurodram.

Comme metteuse en scène, elle a dirigé des mises en scène d’auteur/trice contemporain(e)s comme Pascal Nordmann (Clinique, Spectacle-concert, Hop !, Bœuf, Journal de résidence), Claudine Galea (Un amour prodigue), Jean-Charles Massera (United Problems of Coût de la Main-d’Œuvre), Robert Pinget (Abel et Bela)…

Elle a fait un grand nombre de lectures scéniques, ainsi que des mises en scène avec des étudiants et des amateurs. Elle a aussi travaillé comme assistante avec des metteurs en scène comme Joël Jouanneau, François Rochaix, Pascal Papini, Yves Gourmelon, Alessandro Marchetti, et comme actrice avec des metteurs en scène comme Pierre Barayre, Marie Estève, Yuval Dishon et Hélène Soulié.

Elle est doctorante à l’ENS - rue d’Ulm et à l’université de Berne (Suisse), et écrit sa thèse sur la formation à la mise en scène dans les pays germanophones et francophones. Elle enseigne l’art dramatique au CDR de l’Aveyron.

Haut