Norimizu Ameya

Né en 1961, Norimizu AMEYA a travaillé dès 1978 dans la compagnie de Kara Juro, important leader du théâtre underground japonais. En 1984, il fonde le "Tokyo Grand guignol", rapidement devenu culte, puis se consacre à l’art contemporain et à des performances radicales dans des galeries.

Après une longue absence, il revient en 2005 avec Vanishing Point, performance choc. En 2007, il met en scène Transfer student de Oriza Hirata. Dans The shape of me (Tokyo 2010), il entraîne le « spectateur » dans un parcours interactif et initiatique à travers divers lieux désaffectés.

En 2014, il remporte le prestigieux prix Kunio Kishida avec Blue Sheet, traduit en français par Corinne Atlan sous le titre Bleu comme le ciel. Il s’agit de sa première pièce disponible en français.

La même année, il fonde Grand Guignol Future avec le critique d’art Noi Sawaragi. Deux de ses créations, Gun et Classroom, ont été présentées au centre Pompidou Metz en novembre 2017.

Son théâtre, radical et engagé, toujours en quête d’expressions nouvelles, est ancré dans la réalité brute et le travail sur le corps. Norimizu Ameya ne se réclame d’aucun courant particulier mais influence fortement le nouvel activisme « post-Fukushima ».

Haut