Corinne Atlan

Traductrice de Haruki Murakami (Kafka sur le Rivage), Hitonari Tsuji (Le Bouddha Blanc, prix Fémina étranger 1999), Murakami Ryû (Les Bébés de la Consigne Automatique) Hayashi Fumiko (Nuages Flottants) ainsi que de nombreux autres auteurs modernes et contemporains, elle a transposé à ce jour plus de quarante romans japonais en français.

Prix Konishi 2003 pour la traduction des Chroniques de l’oiseau à ressort de H. Murakami, et prix Zoom Japon 2012 pour La prière d’Audubon de K. Isaka (Picquier, 2011).

Elle s’est aussi intéressée à la poésie (Haiku et Haiku du XXe siècle avec Z. Bianu, chez Poésie/Gallimard ; Haiku du temps présent, sélection de haikus de Madoka Mayuzumi (Picquier 2012). Sa traduction Jets de poèmes, dans le vif de Fukushima de Ryôichi Wagô (éd. Po&psy, 2016) a obtenu le prix de poésie Etrangère de la revue Nunc 2017.

Elle est coordinatrice du comité littéraire japonais de la Maison Antoine Vitez, Centre international de traduction théâtrale et a traduit plusieurs pièces dont L’abeille et Démon rouge de Hideki Noda, ou encore Antigone de Satoshi Miyagi (Avignon 2017).

En 2018, parait Ailleurs et maintenant de Toshiki Okada, créé à la Maison du théâtre d’Amiens en 2018, dans une mise en scène de Jérôme Wacquiez, compagnie des Lucioles.

Elle est également auteure d’un essai sur la traduction (Entre deux mondes, Inventaire-Invention, 2005), et de deux romans (Le Monastère de l’aube, Albin Michel, 2006, réédition Picquier Poche, mars 2012) et Le Cavalier au miroir, L’Asiathèque, mars 2014, ainsi que de Japon, L’empire de l’harmonie (collection L’âme des peuples, éd.Nevicata, mars 2016).

Haut