Françoise Pillet

Ecrivain et metteur en scène, Françoise Pillet a dirigé le Centre Dramatique National pour l’Enfance et la Jeunesse « La Pomme Verte » pendant onze ans. Puis, reprenant sa liberté d’artiste itinérante, elle a créé « Françoise Pillet et Cie », une structure légère lui permettant de s’engager dans des projets fous, au gré de ses rencontres, et de s’associer librement à d’autres univers artistiques.

Sur scène, elle croise son écriture avec celles d’autres auteurs et se confronte aux univers artistiques de photographes, peintres, musiciens…. Sans délaisser les scènes des théâtres, elle aime inscrire ses créations dans des lieux du quotidien, (appartements, halls de théâtres, couloir d’écoles…), et sur des temps éclatés ou étirés (un jour, une semaine…).

Quarante-six spectacles jalonnent son parcours (écriture et mise en scène).

Son travail sur les formes de la représentation l’amène à diversifier les rencontres avec le public des enfants en questionnant sans cesse le rapport entre l’enfance et la création artistique. Elle aime se trouver où l’on ne l’attend pas et répondre aux demandes les plus improbables...

Quelques spectacles où son écriture rencontre
— l’Opéra : Papagueno ou La flûte enchantée, Figaro, peintre en bâtiment, Les gorges du loup
— la photo : Même les chaussures dorment, Anciennement chez Louise, Mise au point virgule… ;
— la peinture : Comme un drap roulé en boule ;
— le théâtre d’objet : La partie commencera à l’heure, Quand les mains murmurent… ;
— l’Écriture à quatre mains : Émile et Angèle, correspondance (avec l’auteur québécois Joël da Silva)

De 1998 à 2004, elle a fait vivre, avec Dominique Paquet et Karin Serres, le collectif Coc Cig Gru, qui s’était lancé un défi : mettre en scène l’acte d’écriture en lui inventant des aventures artistiques festives, inédites et improbables.

Derniers textes :
De la pizza sauvage, Quand les mains murmurent, Amours et minuterie, Salut Nelson, Ramassage polaire, L’odeur du papier mâché, 3000 petits pois (en collaboration avec Karin Serres).
Chatouiller la cousine dans Il était une deuxième fois, recueil collectif de huit textes courts de huit auteurs, Editions Espaces 2015, mis en scène par le Théâtre pour 2 mains.
Les imbéciles font la comédie (pour adultes).


Bibliographie

Théâtre

- Métro Bastille (Éditions Théâtrales)
- Anciennement chez Louise (Éditions Théâtrales)
- Molène (Éditions Théâtrales)
- Émile et Angèle, correspondance, en collaboration avec Joël Da Silva
(Éditions Théâtrales)
- Mise au point, virgule (in "Des lendemains qui dansent", Les cahiers de l’égaré)
- Village (in Théâtre Jeune Public , Éditions Lansman)
- Chut vole ! (in Théâtre à lire et à jouer, Éditions Lansman)
- Ficelles et merles chanteurs (in "La scène aux ados, n°4", Éditions Lansman)
- Au tour suivant, Un petit tour sur moi et puis, Encore un petit tour, Tours et détours. (in "Les 101 voyages du fou", Éditions Théâtrales)
- L’avenir dans le vent (in "Théâtre court n°3", Éditions Théâtrales )
- De la pizza sauvage (in " 25 ans de théâtre" éditions Théâtrales,)
- Amour et minuterie (in "Tous en scène de 9 à 99", Éditions Lansman)
- Ramassage polaire (in Théâtre court, n°4, Éditions Théâtrales)
- L’odeur du papier mâché ( Éditions Théâtrales)

Textes et photos

- Mise au point virgule, dix photographes, dix auteurs (Éditions "La Pomme Verte")
- Le souvenir du milieu, photographe Pierre-Olivier Deschamps (Éditions "La Pomme Verte")
- Même les chaussures dorment, avec le photographe Thierry Augé (Éditions "Le mot de Passe", Théâtrales)

Parcours artistique

- Françoise Pillet, Itinéraire d’auteur
(Éditions du CNES de La Chartreuse, Villeneuve les Avignon)

Haut